MENU
Les Tigres piégés par le Drakkar
En regarder plus sur ZONE VIDÉOS>

8février

Texte de Benoît Plamondon du www.lanouvelle.net

Il ne faut jamais sous-estimer l’instinct de survie d’une proie pris en chasse. Les Tigres l’ont appris à leurs dépens, mercredi soir, au Colisée Desjardins.

 Le Drakkar de Baie-Comeau, qui lutte désespérément pour une place en séries, a joué un vilain tour aux Félins, s’échappant non sans peine dans la savane avec une victoire de 3 à 1.

Les Nord-Côtiers, qui effectuaient un aller-retour dans les Bois-Francs pour ce match seulement, se sont approchés, grâce à ce gain, du 16e rang, dernier échelon donnant accès au tournoi printanier.

Bradley Lalonde a donné les devants aux locaux à mi-chemin en première période, déjouant Antoine Samuel d’un tir bas de la ligne bleue. Ivan Chekhovich a répliqué en milieu de rencontre. À la huitième minute de jeu en troisième période, Édouard St-Laurent a soulevé les siens au banc des visiteurs après avoir déjoué James Povall. Chekhovich a complété la marque dans un filet désert.
Les Tigres ont complètement embourbé l’adversaire au fond de son territoire en troisième, mais les joueurs du Drakkar n’ont jamais abdiqué, bloquant d’innombrables lancers. Samuel a également été magistral devant sa cage.

Après la rencontre, les joueurs du Drakkar ont célébré vivement cette victoire. Derrière les portes du vestiaire, on pouvait les entendre scander le cri de guerre de l’équipe.

«C’est un gros deux points. Cette victoire nous remet dans la lutte. Elle nous permet de rejoindre le Phoenix de Sherbrooke», a expliqué Martin Bernard, évidemment heureux de cette victoire surprise. Celui-ci dit avoir apprécié l’éthique de travail des siens et, surtout, le fait que ses jeunes protégés n’ont jamais paniqué.

Dans le clan adverse, c’est un Louis Robitaille quelque peu irrité qui s’est présenté devant les membres des médias. Il n’a pas apprécié l’individualisme de plusieurs joueurs de son équipe au cours des deux premières périodes. «C’est un petit jab au visage. Il faut en tirer une leçon. Je pensais qu’on avait appris du match contre Québec (défaite de 4 à 1). On a beau les avoir prévenus, c’est parfois comme avec les enfants. Les parents n’ont pas raison, jusqu’à tant que les enfants réalisent après coup qu’ils ont raison», a expliqué Robitaille.

L’individualisme de certains a forcé l’entraîneur à les retenir au banc à quelques reprises en fin de match. Le pilote de l’équipe compte apporter des changements à son alignement en vue du prochain match, vendredi, à Rimouski. Exceptionnellement, les Tigres passeront la nuit de jeudi à Rimouski, pour être frais et dispo pour la rencontre. «On demande des privilèges aux dirigeants de l’équipe, la balle est maintenant dans le camp des joueurs», a lancé l’entraîneur.

Les Tigres amorçaient, mercredi, une séquence de quatre matchs en cinq jours. Jérémie Beaudin, dont la performance lors du dernier match a déplu à l’entraîneur, a été rayé de l’alignement face au Drakkar.

plus de nouvelles
Louis Robitaille choisi par Hockey Canada
Il y a 6 jours
Thibeault, Desruisseaux, Gagnon et Moody à l'honneur
il y a 2 semaines
Louis Robitaille et Maxime Desruisseaux avec les Tigres jusqu'en 2019
il y a 3 semaines
La Fondation Sport-Études souligne la persévérance de Justin Doucet dans le cadre de son programme de bourses sport-études de la Fondation Desjardins
il y a 3 semaines
Un peu plus de 10 000 $ pour le Défi 24 heures hockey
il y a 3 semaines
Ivan Kosorenkov parmi les étoiles
Il y a 2 mois