MENU
Enrichir son bagage d’expérience avec Équipe Canada

L’entraîneur-chef des Tigres de Victoriaville Louis Robitaille prend toutes les occasions qui se présentent à lui afin de s’améliorer et de vivre des expériences enrichissantes. C’est donc dans cette optique qu’il occupera le poste d’entraîneur adjoint avec Équipe Canada noir au prochain Défi mondial des moins de 17 ans.

Ayant été l’entraîneur-chef d’Équipe Québec chez les moins de 16 ans puis adjoint au Championnat mondial des moins de 18 ans pour le Canada en 2015, Robitaille accumule tranquillement les expériences. «C’est toujours un honneur que de pouvoir faire partie des programmes nationaux. Nous côtoyons tellement de personnes de qualité à travers ces expériences. Tout est pensé en fonction du bien-être des joueurs et des entraîneurs», a noté le pilote originaire de la région de Montréal.

N’entre toutefois pas qui veut parmi les entraîneurs au sein de l’organisation canadienne. Le processus pour y accéder est très rigoureux. «Pour y accéder, il faut avoir fait ses classes. Avant d’entrer chez Hockey Canada, j’avais été l’entraîneur-chef du Québec chez les moins de 16 ans. Les dirigeants vont donc regarder vers les entraîneurs qui font partie de leur structure provinciale à la base. Par la suite, il y a un processus d’entrevue. Lorsque l’on est sélectionné, c’est le même sentiment que pour un joueur qui fait sa place avec une équipe.»
En étant dans le giron de la structure nationale, Robitaille a maintenant la chance d’apprendre en compagnie de l’élite canadienne du hockey. «Ça permet de te comparer aux autres par rapport aux systèmes de jeux par exemple. Par ailleurs, grâce à mon engagement avec Hockey Canada, j’ai eu la chance d’assister à des conférences d’entraîneurs réputés comme Barry Trotz, pendant quatre jours. Ça offre aussi la chance de voir ce qui est mis de l’avant dans la LNH. C’est ce genre de choses qui te rendent meilleur comme entraîneur», a admis celui qui entamera sa deuxième campagne à la barre des Tigres.
Un pas à la fois
Désireux d’atteindre les hautes sphères de l’univers du hockey, Robitaille admet que c’est le genre de tremplin qui pourrait lui permettre d’avancer dans sa carrière. Il tient cependant à faire les choses dans le bon ordre sans négliger une seule étape. «Je ne cacherai pas que mon but comme entraîneur, c’est de gravir les échelons. Je dois donc faire mes classes et je veux bien le faire, mais je ne suis pas pressé. Depuis que je suis tout petit, je regarde le Championnat du monde junior durant la période des fêtes. Diriger une équipe de ce calibre serait un honneur pour moi», a confié l’entraîneur de 35 ans.
Le Défi mondial des moins de 17 ans 2017 se tiendra du 5 au 11 novembre à Dawson Creek et Fort St John en Colombie-Britannique. Cela obligera Robitaille à rater quatre parties du calendrier régulier des Tigres.
plus de nouvelles
Comtois et Laberge à la Série Canada-Russie CIBC 2017
Il y a 1 jour
Les Tigres s'inclinent face aux Cataractes
Il y a 6 jours
#DuelPontLaviolette : Shawinigan-Victoriaville 
Il y a 1 semaine
Les Tigres toujours invaincus
il y a 3 semaines
7:50
Point de presse avec Louis Robitaille- 29 septembre 2017
il y a 3 semaines
Classique hivernale : les Tigres seront de la fête
il y a 3 semaines